Gilet Mi-avril

Aujourd’hui je vous présente un autre modèle enfant que j’ai beaucoup aimé tricoter, le gilet Mi-Avril de Sandrine C. Il s’agit d’un gilet qui se tricote de haut en bas en utilisant la méthode « Contiguous », c’est-à-dire que les manches sont tricotées en même temps que le corps par un système d’augmentation de mailles particulier ce qui évite donc d’avoir à relever les mailles plus tard. C’est une des choses que j’aime avec Ravelry et la découverte de différentes créatrices, chacune a ses prférences et sa techniques et j’aime pouvoir explorer chaque technique, comme celle-ci qui change du relevage classique de maille ou par exemple avoir pu testé le wrap and turn et les german short rows pour les rangs raccourcis. Ca donne un vaste éventail de possibilités !

Bref, ce petit gilet est très « frais » et printanier je trouve avec entre autre avec son point de semis, ses fronces dans le dos, un joli point fantaisie qui sépare le haut du reste du gilet et ses manches courtes.

DSC_0790 DSC_0794 DSC_0798

Modèle : Gilet Mi-Avril de Sandrine C.

Taille : 4 ans

Fournitures : 4 pelotes de Cotton Mérino de Drops coloris 13 (corail), L’Atelier de la Création (Lyon)

Modifications : aucune

Les explications sont très bien rédigées et limpides, aucun problème donc pour réaliser ce modèle, un bonheur 🙂 Aussi, je pense que je vais en tricoter un nouveau pour cet été, vite fait bien fait, c’est l’avantage de ce type de modèle, en quelques jours c’est plié 😉 Ben oui car l’année dernière j’avais laissé la toupie choisir la couleur dans le magasin et finalement je n’ai pas pensé tout de suite que je n’avais que peu de choses à assortir avec du corail… Du coup il n’aura été que peu porté, dommage d’autant que cette année il commence à être un peu juste 😉

DSC_0643 DSC_0644

????????????????????????????????????

DSC_0653

Attention, elle se transforme ça va encore partir en jus de boudin ces photos lol  DSC_0654

Dernière info sur le modèle, ce gilet ne se ferme pas et cette petite particularité je trouve lui confère une réelle distinction par rapport aux modèles plus classiques pour enfants que l’on a l’habitude de trouver 😉

Pull Esprit Folk

Lorsque j’ai recommencé à tricoter, je me suis tournée vers ce que je connaissais, les modèles et laines Phildar. Puis, avec l’expérience et surtout une sainte horreur des coutures j’ai commencé à m’intéresser aux tricots qui se tricotent avec des aiguilles circulaires et aux modèles proposés sur Ravelry. Une vraie mine d’or avec des modèles à des prix !!!! Pas besoin d’acheter un catalogue complet pour un modèle unique et je dois dire que j’ai vite été conquise. Bref, tout ça pour vous dire que l’un des premiers modèles sur lequel j’ai flashé pour ma toupie était le pull Esprit Folk des Tricots de Cécile.

Je rêvais de ce pull dans un esprit un peu bohème, blanc cassé avec un pantalon a fleur (un Charles Pants de Compagnie-M avec un jean fleuri Ma Petite Mercerie qui un jour finira par passer sous mon pied de biche puisqu’il est déjà coupé depuis longtemps… Bref, je m’égare…) Alors je me suis lancée 😉

DSC_0803 DSC_0808 DSC_0811

Modèle : Esprit Folk – Le pull, Les Tricots de Cécile

Taille : 4 ans

Fournitures : 4 pelotes de Baby Mérino coloris 01 (blanc), Kalidou

Modifications : aucune mais la prochaine fois j’utiliserai un montage provisoire pour les dents de chats

Malheureusement pour moi, ce pull nécessite quand même quelques coutures (quand on goûte aux aiguilles circulaires on n’en veut plus aucune lol) mais celà s’explique par son motif en dents de chat sur le bas du pull (difficile de faire autrement du coup 😉 ). Et pour réaliser ces dents il faut d’ailleurs replier l’ourlet et le coudre à la main. Je ne m’en suis pas rendue tout de suite compte sinon j’aurai adopté la même technique que pour mon Semi de Printemps où Lili Comme Tout avait prévu un montage provisoire de mailles et un tricot à 3 aiguilles pour fermer le-dit ourlet, beaucoup plus simple et esthétique à mon goût (encore une fois ce n’est que mon avis car je suis une vraie feignasse en matière de couture de tricot hein 😉 ceci n’est absolument pas une critique du modèle, seulement de ma fainéantise lol). Néanmoins, malgré ce petit « inconvénient » j’aime beaucoup ce modèle tout plein de charme avec ses petites dents de chat et ses lisières en point de riz et ajourées et ne regrette pas d’avoir craqué dessus 😉

DSC_0723

????????????????????????????????????

DSC_0719 DSC_0732

Et là attention, la séance photo dégénère et j’adore !!!!!!

DSC_0720 DSC_0722

DSC_0735 DSC_0739

J’ai tricoté ce pull l’année l’été dernier et il était déjà un peu grand, la faute à ma laine qui s’étire beaucoup je trouve après lavage. Mais cette année il est parfait 🙂

 

Housse de Driver

Comme chaque année, gros problème au moment au Noël : établir la liste des cadeaux ! (oui on est en mai et je vous parle de Noël… j’ai beaucoup de retard je sais lol) Donc comme tous les ans il a fallut que je me creuse la cervelle pour trouver une idée de cadeau pour mon papa. J’aime mon père plus que tout et j’adorerai lui faire plaisir mais dès qu’il a des envies, il les assouvie, du coup pas évident de trouver des idées…J’ai continué à me creuser la tête et je me suis demandé si pour une fois je ne tenterai pas de réaliser un cadeau home-made… Une première pour moi qui n’ai jamais cousu ou tricoté pour quelqu’un d’autre que ma toupie ou mon homme. D’autant que je suis loin d’être une experte en couture et que j’ai toujours un peu honte de mes cousettes, c’est une des raisons d’ailleurs pour lesquelles je ne couds principalement que pour moi ou la toupie, pas de critique et pas de regard critique qui me mettrait le moral dans les chaussettes. Il y a tellement de techniques que je ne maîtrise pas que j’ai peur du regard des autres sur ce que je réalise. Disons que mon manque d’estime en moi et que le fait que je n’ai jamais pris un seul cours de couture car je n’en ai jamais trouvé autour de chez moi résument cette situation.

Bref, je m’égare… Comme souvent lol Du coup je me suis dis « allé, je me lance et on verra bien » mais le temps m’étant compté, impossible de partir sur un vêtement type polo du livre d’Ivanne Soufflet auquel j’avais pensé (d’ailleurs sans mon père sous la main pour prendre ses mesures c’était aussi très risqué) et finalement je suis tombée un jour par hasard sur un tuto de housse de driver ! Mon père est un vrai golfeur !!!! Aussi loin que je m’en souvienne il y a toujours joué (donc au moins depuis une trentaine d’années), il a d’ailleurs essayé de m’initiée petite sans succès, il aura eu plus de succès avec mon petit frère 😉 Bref, j’avais l’idée, le tuto, donc je me suis jetée à l’eau !

DSC_0618

DSC_0628 DSC_0624 DSC_0630

Modèle : Golf Headcover Pattern, Positively Splendid

Fournitures : suédine noire et passepoil en cuir crème Tissus des Ursules, simili-cuir blanc et noir Mondial Tissus

Modifications : utilisation de suédine + doublure en molleton et non de simili-cuir simple

Contrairement à ce que le tuto préconise, j’ai préféré la suédine au simili-cuir. Si j’avais eu le temps j’aurai passé une commande de cuir mais j’avais trop peur de ne pas le recevoir dans les temps, c’est toujours compliqué les commandes en décembre. Du coup j’ai utilisé une superbe suédine noire que j’ai doublé de molleton pour lui donner plus de tenue. Malheureusement, les pressions métalliques que j’avais acheté pour fermer la housse ne tenaient pas, les pattes n’étaient pas assez grande compte tenue de la double épaisseur de double suédine + molleton… Un vrai drame !!!! J’en aurai pleuré ! J’ai du offrir la housse à mon père sans fermeture… Pour une fois que je tentai le home-made, définitivement, on ne m’y reprendra plus… Du coup j’ai gardé la housse et mon père m’a indiqué qu’il préférait du velcro à des pressions, plus facile à manipuler selon lui, aussi j’y ai cousu les deux bandes de velcro pour la fermer sauf que poser ces bandes sur la housse terminée, là encore, aie aie aie… Impossible de faire passer toutes les épaisseurs et les plier correctement sous ma MAC, les coutures sont donc loin d’être parfaites, heureusement ça ne se voit pas trop.

DSC_0623

Voici la housse en situation et enfin terminée. Je ne sais pas si mon père l’aime réellement ou si c’est juste pour me faire plaisir qu’il l’utilise mais j’aurai tellement aimé qu’elle soit parfaite… Peut être que je retenterai de lui en faire une, cette fois en cuir et avec une plus jolie fermeture…

IMG_4915 IMG_4916

 

 

Cosy (Me)

Ce n’est pas souvent, mais aujourd’hui je vous parle d’un tricot pour moi : le Cosy (Me) de Nadia Crétin-Léchenne. Il s’agit du 5ème modèle de cette créatrice que je tricote et je dois dire que je les adore tous 🙂 (oui, j’ai du retard de publi à rattraper 😉 )

DSC_0659

Modèle : Cosy (Me) de Nadia Crétin-Léchin, NCL Knits

Taille : S

Fournitures :  11 pelotes de Mérino Extra Fine coloris 20 (bleu foncé), Kalidou

Modifications : je l’ai trocoté avec des aiguilles 5mm (par rapport à mon échantillon) et j’ai rallongé la taille de 5 cm

Ce modèle se tricote entièrement sans couture (j’adore !) et de bas en haut. Pour l’encolure et les manches les mailles sont relevées directement sur la partie déjà tricotée et les manches se tricotent en rond. N’étant pas du tout adepte du magic loop et n’arrivant pas à être régulière sur cette manière de tricoter, j’utilise de mini-aiguilles circulaires. J’en suis dingue ! J’ai presque toutes les tailles maintenant 😉 Je les trouve chez Laine et Tricot.

DSC_0658 DSC_0660 DSC_0656 DSC_0663

Ce modèle regorge de plusieurs jolis détails : la dentelle et surtout j’adore les lisières autour des côtes que ce soit sur le bas du gilet, la bande d’encolure et les manches.

DSC_0675 DSC_0683 DSC_0685 DSC_0688

Comme j’aime que mes gilets ne soient pas trop courts, comme pour mon Lady Marple dont je ne vais pas tarder à vous parler, j’ai rallongé mon Cosy (Me) de 5 cm. Mais c’était sans compter que la Mérino Extra Fine de Drops a tendance a bouger au blocage et a « s’aérer »… Oui je sais on est censé laver et bloquer son échantillon… Bref, ça me servira de leçon… Du coup il est un poil plus long que ce que je voulais mais il me plaît quand même beaucoup. La couleur est très sympa également même si j’ai beaucoup de mal à la photographier grrrr.

Contrairement aux autres modèles de la créatrice j’avoue que celui-ci m’aura donné un peu de fil à retordre à cause des diminutions d’encolure au milieu du point dentelle… Il aura bien faillit avoir raison de moi ! J’ai à plusieurs reprises dû défaire quelques mailles et rangs ! Et pourtant je l’ai terminé alors qu’en temps normal, énervée, je l’aurais surement laissé pourrir dans un coin, c’est vous dire à quel point je l’aime ! Car malgré que la laine ait bougé et que je me sois arraché les cheveux il en valait vraiment le coup !

Néanmoins, grâce à IG et à différentes talentueuses blogueuses, j’ai pu mettre la main sur un document de By Sandra’s hand qui a fait un petit tableau explicatif pour ne pas se perdre dans la dentelle et toutes les diminutions ! Du coup je vais pouvoir m’en faire un nouveau !!! Hihihi !!!!

 

L’Aristo Nouveau

Aujourd’hui je vous parle de l’Aristo. Vous me direz « oui on connait », « on l’a déjà vu », « c’est l’un des premiers patrons sorti par La Jolie GIrafe », oui d’accord mais pas tout à fait non plus 😉 En effet, depuis sa sortie il y a un peu plus d’un an, Nathalie n’a cessé de se perfectionner et c’est donc tout naturellement qu’elle a souhaité retravailler ses premiers patrons, ses premiers tracés, afin de nous proposer un rendu plus professionnel. Moi je dis : bravo !!!! Chapeau m’dame !!!! Aussi, quand elle m’a proposé de tester cette nouvelle mouture de l’Aristo, j’ai immédiatement accepté 😉

Comme pour le premier que je me suis cousu j’ai aimé la simplicité et la rapidité de ce modèle, tout comme le fait que ce haut soit à la fois super confortable et chaud grâce au molleton, mais aussi, chose importante dans ma nouvelle activité : j’adore ses manches 3/4 !!!! Super pratique quand on s’occupe de petits bouts 😉

DSC_0528

L’Aristo Nouveau tient en plus compte de différents retours que Nathalie a eu et donc à été quelque peu modifié quant à sa première version. Si c’est pas du professionnalisme ça !!! La taille est du coup un peu plus ajustée ce qui lui donne encore plus de charme je trouve.

Egalement, comme pour la plupart de ses patrons, je dois mixer plusieurs tailles, et là bonheur !!! Elle a ajouté des repères pour justement faire les changements de taille au bon endroit !!! Le top quoi ! Bon, tout ne pouvant être parfait, j’ai quand même juste eu un petit problème à cause des poches qui se trouvent justement pile dans cette zone, mais grâce au molleton j’ai pu tricher un peu et du coup pas de soucis 😉

Voici donc mon nouvel Aristo :

DSC_0532 DSC_0534 DSC_0641 DSC_0642

Patron : L’Aristo , ODV Patron (La Jolie Girafe)

Taille : Mix de la taille M pour le haut et L à partir de la taille

Fournitures :  Molleton anthracite et popeline imprimée de chez Tissus des Ursules (Villefranche sur Saône – 69)

Modifications : aucune

Oui la qualité des photos n’est pas exceptionnelle mais je tente une nouvelle approche pour me photographier grâce à ma planche à repasser, soyez indulgents, je vous promets d’y travailler 🙂 Et de dos j’aurai dû évité de garder les mains dans les poches car non il n’est pas moulant, j’ai juste tiré dessus avec mes mains dans les poches… Oui, je peux vraiment mieux faire lol Ces poches qui d’ailleurs sont purement esthétiques et qui sont l’un des atouts charme de ce modèle ne sont bien évidement pas conçues pour transporter un portable ou des clés hein 😉 C’est comme pour les costards de ces messieurs : rien dans les poches au risque de les déformer 😉

Enfin, en plus d’avoir retravaillé ses tracés, Nathalie a également entièrement repensé la mise en page de ses cahiers techniques et là aussi elle m’a conquise. C’est vrai que quand on connait déjà un modèle et qu’on le fait une nouvelle fois on a tendance parfois à survoler un peu les explications en se repérant juste sur les grandes phases d’avancement. Et bien cette nouvelle mise en page permet à l’œil de se fixer et se repérer beaucoup plus facilement, ce que j’aime beaucoup. Je conclurai par ceci : bravo Nath pour ce boulot !!! Et merci pour ta confiance 🙂

Encore une fois, cet Aristo ne sera pas le dernier je vous le dis 😉