Snowdancer

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du dernier modèle de Nadia Crétin-Léchenne, et plus particulièrement de ce pull pour lequel j’ai eu un réel coup de cœur lorsque Nadia l’a présenté en cours de réalisation sur Instagram en fin d’année dernière. Je l’ai vu et j’ai craqué instantanément ! Et je l’ai aussi immédiatement imaginé en rose poudré et gris clair, et plus particulièrement en coloris Pas chassé et Sardine Frétillante de La Féé Fil ! Ca a été une évidence à l’instant même ! Il me le fallait, et il me le fallait dans ces coloris ! Aussi, immédiatement j’ai contacté Nadia pour faire partie des testeuses et demandé à Cécile s’il était possible de lui commander la laine nécessaire à la réalisation du pull ! Les deux avaient accepté et j’étais aux anges !!!!

Modèle : Snowdancer de Nadia Crétin-Léchenne, NCL Knits

Taille : L

Fournitures : 800 m de fil fingering 100% Mérinos SW coloris Pas Chassé (2 écheveaux entiers) et 424 m de fil  fingering 100% Mérinos SW coloris Sardine Frétillante (1 écheveau de 100 g + 1 de 20g suffisent) de La Fée Fil, tricoté avec des aiguilles n°3 comme préconisé dans le modèle

Modifications : manches rallongées de 1,5 cm

Ce pull se tricote en top down (ma construction préférée), en laine fingering, avec un peu d’aisance positive, et se distingue par ses petites vagues et son motif si particulier aux manches. Je l’ai tricoté en taille L mais avec un échantillon un chouille plus petit, comme pour mes autres tricots de Nadia puisque je suis entre deux tailles, entre M et L. J’ai uniquement rallongé les manches de 1,5 cm car il semble que j’ai de longs bras, sinon aucune modification, s’agissant d’un test je suis à la lettre le modèle.

Hormis les quelques points de jacquard, le modèle ne présente pas de difficulté particulière et chaque technique utilisée est expliquée au début du modèle (encore une des choses que j’aime particulièrement avec les modèles de Nadia).

Le motif des manches se dessine grâce à un habile jeu de mailles glissées quant au dessin des petites vagues, celui-ci se révèle grâce à quelques rangs de jacquard et une fois encore, je n’avais jamais eu l’occasion de m’y essayer et maintenant j’espère bien recommencer 😉

La laine de La Fée Fil est une pure merveille à tricoter. Les couleurs sont si douces, si délicates, je suis ravie ! J’avais une réelle appréhension à les porter tout en ayant une furieuse envie de changement ! Oui vous allez en entendre parler du « changement » en 2017 je vous ai prévenu déjà 😉 Une nouvelle vie, un nouveau départ passent souvent par des envies de changements plus ou moins radicaux et chez moi ça se traduit déjà par l’envie de porter des couleurs plus claires. En enfilant mon pull la première fois j’ai été plutôt dubitative mais une fois que j’ai vu les photos j’ai été convaincue ! Il faut que je me lance, des couleurs plus claires et plus chaudes !

Une autre chose très appréciable de ce modèle est la qualité du col je trouve. Le pull débute avec un montage provisoire de mailles que l’on récupère à la fin afin de tricoter l’encolure, du coup il n’y a que peu de mailles à relever et j’aime beaucoup cette « continuité » que l’on a plus de mal à retrouver lorsque l’on doit relever des mailles tout le long de l’encolure. C’est une des choses que j’apprécie particulièrement dans les modèles de Nadia, ils sont toujours très soignés et bien pensé.

J’espère que ce modèle vous plait et si l’envie vous prend de le tricoter également que vous prendrez autant de plaisir à le tricoter que moi 😉 J’ai vraiment été ravie de pouvoir le tester et de vous le présenter aujourd’hui ! Encore merci Nadia pour ta confiance et ce si joli modèle !

Homey le douillet

On se retrouve aujourd’hui pour parler tricot, mais avant je voudrai vous souhaiter une très bonne année 2017 ! Une bonne année, une bonne santé, tout plein de bonnes choses et surtout une année qui vous apporte tout ce dont vous pouvez souhaiter. Ici 2017 sera synonyme de changement, de nouvelle vie mais ne nous attardons pas, nous ne sommes pas là pour ça 😉

Donc comme je vous le disais, aujourd’hui nous allons parler tricot et plus particulièrement du tout nouveau patron de Nadia Crétin-Léchenne qui sort aujourd’hui : Homey.

Modèle : Homey de Nadia Crétin-Léchenne, NCL Knits

Taille : L

Fournitures :  7 pelotes de Cascade Yarns 220 Superwash coloris 815 (noir) et 1 pelote de la même qualité en coloris 817 (écru), Laine et Tricot

Modifications : aucune

Il s’agit d’un gilet tricoté en DK et top-down, de forme plutôt loose avec une grande bordure en point brioche pour l’encolure. Un vrai challenge pour moi puisque je n’avais encore jamais tricoté de brioche et que j’avais eu l’occasion de voir plusieurs blogueuses abandonner, mais finalement je suis ravie d’avoir relevé le défi !

Le gilet se tricote rapidement et sans aucune difficulté, néanmoins j’appréhendais grandement la partie brioche. Le point brioche m’aura demandé une certaine concentration, notamment au début, mais finalement j’ai très rapidement pris le coup de main et suis très contente du résultat même si je trouve que mon point est un peu « lâche » alors que pourtant j’ai bien serré mes mailles. D’ailleurs je me dis que si c’était à refaire, j’utiliserai très certainement une taille d’aiguille inférieure. D’autant que du coup mon rabattage en i-cord semble bien serré. Dommage… D’ailleurs je vous invite à aller jeter un oeil sur les versions des autres testeuses qui sont vraiment très réussies (je pense à @choupiprof, @rachelsaysyepa @mamancrotte @roudoudoux666 sur Instagram) !

Pour débuter « l’aventure » brioche, je me suis comme toujours aidée de tutos vidéo et une fois testé, j’ai regardé de plus près les explications de Nadia et elles sont super claires ! Attention néanmoins à l’utilisation de certaines termes (« rang endroit » et « rang envers ») qui selon que vous utilisiez les explications de Nadia ou bien certains tuto vidéo ne signifieront pas la même chose même si finalement le résultat sera le même 😉 J’ai utilisé pour ma part la vidéo de Knitspirit où elle parle de rang envers pour la couleur contrastante quand on a tricoté la couleur principale, alors que Nadia parle de rang endroit (oui car on est toujours sur le même rang puisqu’on le tricote pour la seconde fois), sauf que sur ce « rang endroit » on tricote à l’envers 😉 Hihihi

A oui un autre « bémol » : j’ai dû changer de pelote au cours d’un rang de brioche et je n’ai pas dû le faire correctement puisque cela ce voit 🙁 Dommage là encore…

Concernant la laine, cela faisait très longtemps que j’avais envie de tester la laine Cascade Yarns dont j’avais entendu parler à de nombreuses reprises sur différents podcast et je ne suis pas déçue. Il ‘agit donc d’une laine DK, 100% laine et qui est très douce je trouve, que ce soit à porter ou bien à tricoter. En plus de ça elle est conditionnée en grosses pelotes (200m) ce qui est tout aussi agréable car ça limite le nombre de fils à rentrer 😉 J’ai réalisé un échantillon qui comme souvent est un peu plus petit que l’échantillon préconisé pour le modèle mais cela m’arrange car autant le M peut être petit, autant le L est souvent beaucoup trop grand… Surtout quand comme moi on est taillé sur un M à la poitrine et un L à partir de la taille, du coup je sais que le L sera parfait avec un échantillon un chouille plus petit  de 2/3 mm, qui me permet de « gratter » quelques petits cm 😉 Sans compter qu’en plus avec le poids du gilet mouillé, bien que séché à plat, la laine s’est quand même un peu détendue alors que mon échantillon bloqué non.

Enfin  je conclurai en vous disant que mon Homey porte parfaitement son nom ! Il est tellement douillet, confortable et enveloppant  que je ne peux m’empêcher de me lover dedans ! Sa grande encolure protège parfaitement le cou et c’est très agréable avec ces températures car même à l’intérieur je ne peux m’empêcher d’avoir froid dès que je reste plus de 10 min sans bouger. En plus de ça je trouve ce modèle vraiment très original et loin des modèles de gilets plus « classiques » que l’on a l’habitude de rencontrer. Je vous conseille donc ce superbe modèle, on est tellement bien dedans, un vrai doudou ! Et comme toujours avec Nadia les explications sont parfaitement rédigées et claires ! La seule difficulté réside dans la bordure en brioche mais vraiment, les explications sont parfaitement rédigées et avec un peu de concentration, la technique s’acquiert plutôt facilement et rapidement 😉 Merci Nadia de ta confiance pour ce nouveau test, même si j’avoue ne pas être pleinement satisfaite de ma version à cause des problèmes évoqués plus haut, j’espère qu’il te plaira ! Il a des défauts mais je l’aime quand même énormément et grâce à toi je me suis enfin lancée à l’eau et ne regrette pas ! Quelle chouette aventure !!!!

 

 

Silvertweed

Cela fait bien longtemps que nous n’avons pas parlé tricot, et encore moins de tricot pour moi. Aussi c’est un réel plaisir pour moi de vous présenter aujourd’hui le petit dernier de Nadia Crétin-Léchenne : le pull Silvertweed !

Début novembre Nadia lançait un appel au test sur IG et depuis que j’ai commencé à tricoter je dois dire que je rêvais de participer à l’un de ses tests ! J’ai connu quelques déboires au tricot dernièrement avec d’autres designers indépendants mais avec Nadia jamais ! Il s’agit du 7ème modèle de la créatrice que je réalise et comme pour les autres je n’ai pas été déçue, tout tombe toujours nickel ! Et lorsque Nadia nous l’a présenté je suis immédiatement tombée sous le charme de ce joli pull.

dsc_0024

dsc_0010

Modèle : Silvertweed de Nadia Crétin-Léchenne, NCL Knits

Taille : L

Fournitures :  4 écheveaux de Madelinetosh Tosh Merino Light colori Dirty Panther, Laine et Tricot

Modifications : aucune

Il s’agit donc d’un pull tricoté en top-down (de haut en bas, ma construction préférée), à raglan, en jersey et avec une jolie dentelle sur les épaules. Les explications sont limpides et parfaitement écrites, comme toujours, aussi le modèle se tricote sans aucune difficulté. De même pour les personnes qui ne connaîtraient pas certaines techniques Nadia ajoute très souvent un lien vers des vidéos en plus des explications écrites des-dites techniques. Je trouve d’ailleurs que c’est une des choses qui lui permet de se distinguer d’autres créatrices et qui est fort agréable, surtout pour les débutantes je pense ou pour acquérir de nouvelles techniques.

dsc_0018

dsc_0019 dsc_0020 dsc_0037

Pour ce superbe modèle et afin de marquer un peu le coup de ce premier test pour Nadia j’ai voulu faire les choses bien et j’ai craqué sur de la Madelinetosh ! Cela fait très longtemps que je souhaitais essayer cette laine et vraiment je ne regrette pas ! Cette laine est très agréable à tricoter, douce et surtout chaude pour la grande frileuse que je suis ! J’ai passé la journée d’hier avec mon pull sans rien d’autre qu’un petit top à bretelle en dessous et je n’ai absolument pas eu froid malgré les températures négatives en ce moment. Aussi, je pense que cette laine va vite devenir une de mes chouchoute en plus des laines de La Féé Fil pour tous les pulls en fingering que je rêve de tricoter mais que je n’ose pas de peur d’avoir froid… C’est un peu ridicule mais quand on est un vrai glaçon sur pied comme moi la chaleur est vraiment un point à ne pas négliger 😉

Pour le colori j’ai opté pour de la Dirty Panther. A la base je souhaitais de la Ink mais malgré le réapprovisionnement la semaine précédente de Laine et Tricot en Madelinetosh ils n’avaient déjà plus de ce coloris en stock… Je soupçonne Lise d’ailleurs d’en avoir profité 😉 Je ne saurais vraiment vous dire s’il s’agit d’un gris anthracite avec des nuances de gris clair ou bien avec des reflets bleutés. Selon la lumière la couleur n’est vraiment pas la même, quoi qu’il en soit, j’adore mon pull et cette couleur lui va parfatement je trouve 🙂

dsc_0014

Enfin bref, j’ai tricoté mon échantillon et une fois bloqué il était un chouille plus petit que l’échantillon du modèle mais après deux/trois calculs j’ai vérifié par rapport aux mesures du modèles et au final pas de soucis avec la taille L que j’avais peur d’être un peu trop grande, notamment au niveau de la poitrine ! Je suis ravie du résultat. De plus, conformément au métrage du patron j’avais acheté 4 écheveaux de laine sauf que finalement je n’ai eu besoin quasiment que de 3 puisque le dernier m’a servi exclusivement à terminer les côtes d’une des manches et à faire mon rabattage en i-cord de l’encolure. J’ai pesé ce qu’il me reste du 4ème écheveau : 104g… pour un écheveau de 100g lol C’est Coralie de Cocotte Knits justement qui expliquait dans un de ses podcast que Madelinetosh était plutôt généreux sur le métrage de ses écheveaux, et bien je confirme 😉

dsc_0029 dsc_0028

Par contre, moi qui ai l’habitude de tricoter avec des aiguilles circulaires interchangeables en bois, en n°3 et avec la dentelle mais surtout avec les augmentations du raglan, j’ai préféré commander un nouveau jeu d’aiguilles mais en métal. J’avais très peur de casser mes aiguilles en bois et j’avais parfois du mal à piquer entre les mailles et il m’arrivait de passer au milieu de mon fil, aussi je conseille des aiguilles en métal si comme moi vous avez l’habitude du bois, honnêtement je ne regrette pas et les Knit pro Nova sont vraiment super légères, ça a été très agréable de tricoter ce modèle avec ces aiguilles.

Vous l’aurez compris, je suis ravie de mon pull et d’avoir pu participer à ce test. Je vais finir par passer par une folle hystérique mais j’aime tellement le travail de Nadia et ses modèles que lorsque j’ai été acceptée pour le test : Wahou ! Je n’y croyais pas ! C’est une designer de talent avec des modèles très variés et parfaitement expliqués, un vrai bonheur pour n’importe quelle tricoteuse. Et pour tout vous dire, je participe à deux autres tests pour elle 😉 Hihihi !!! Mais chut, pour le moment c’est le Silvertweed qui est à l’honneur ! 🙂

EDIT : En guise de cadeau de Noël, Nadia vous propose pour l’achat de ce modèle un modèle supplémentaire gratuit avec le code NOEL (jusqu’au 11 décembre) 😉 Alors foncez !!!!

Enfin un dernier petit mot qui  n’a rien à voir mais bonne fête des Lumières à tous ! Et oui nous sommes le 8 décembre, il est temps de sortir les lumignons 😉

Antonin le lapin

Cela fait maintenant 8 mois que j’accueille la petite Lily pour mon plus grand bonheur, et pour le sien aussi j’espère 😉 Aussi, quand est arrivé le moment pour elle de souffler sa première bougie j’avais vraiment envie de marquer le coup, de faire quelque chose de particulier, de plus personnel qu’un jouet du commerce. Je me suis donc tournée tout naturellement vers un de mes livres chouchou pour les petits, Couture pour jolis rêves d’enfants de Cré-Enfantin.

Lorsque j’ai acheté ce livre, je suis littéralement tombée sous le charme de tous ses jolis modèles ! J’ai peu de temps pour coudre et une to-do-list longue… de plusieurs pages lol Ce qui explique que je n’ai pas eu l’occasion de coudre beaucoup de modèles de ce joli livre à l’exception de Iron Poney, condition sine qua non à l’acquisition de ce livre 😉

J’ai eu du mal à me fixer sur un modèle mais compte tenu de l’âge de la demoiselle, j’ai préféré opter pour une peluche ; une peluche qu’elle pourrait garder longtemps, aussi j’ai choisi de réaliser Antonin le Lapin !

dsc_0228

Patron : Antonin le lapin de Cré-Enfantin, issu du livre Couture pour jolis rêves d’enfants

Fournitures : Velours milleraies écru, minkee blanc à côtes et yeux sécurité  Ma Petite Mercerie, tissus imprimés et ruban Mondial Tissus

Modification : Chapeau réalisé en cretonne et non en feutrine

Difficulté technique : l’assemblage peut paraître périlleux mais avec un peu de patience et de minutie ça va tout seul 😉

 dsc_0226 dsc_0234 J’ai craqué sur la dernière collection de Mondial Tissus et possède plusieurs petits coupons de cotons imprimés de coloris variés mais qui se marient tous parfaitement les uns avec les autres, ce qui est très agréable avec les modèles de Cré-Enfantin. Tous ses modèles sont toujours tellement beaux mais je trouve qu’il n’est jamais évident de trouver un grand nombre de coupons dans mon stock qui se marient tous si bien ensemble.

J’ai seulement commandé le velours milleraies écru, qui contient un peu d’élasthanne, très pratique selon moi compte tenu de toutes les pièces à assembler dont certaines sont vraiment délicates et d’avoir un tissu à la fois épais et que l’on peut étirer un peu facilite grandement la vie sur ce type de pièce je trouve.

Egalement, comme cette peluche j’espère sera gardée longtemps mais sans pour autant être relayée à une étagère, je souhaitais que le chapeau tienne bien le coup, sauf qu’en feutrine (et je parle d’expérience) ce n’est pas toujours le cas quand elle est manipulée par de petites mains pas toujours très délicates 😉 J’ai donc choisi de le réaliser en crétonne et de le rembourrer.

Enfin, comme souvent, je n’ai pas réussi à trouver de noyaux de cerise ou de quoi lester les petites fesses de ma peluche afin qu’elle tienne bien assise. Du coup j’ai tenté les chaînes de petits plombs qui se mettent en bas des rideaux. J’en ai acheté 2 mètres que j’ai mis en boule et placé dans une petite poche que j’ai cousu en tissu et placée au niveau des fesses au moment du rembourrage ; je suis assez contente du résultat ! D’ailleurs en parlant de rembourrage, il faut savoir que j’ai utilisé quasi la totalité de mon sac de 500g, Antonin est gourmand 😉

dsc_0224

Le modèle est parfaitement expliqué et illustré et ne pose aucun problème selon moi pour être réalisé par une débutante, néanmoins il demandera de la patience et de la minutie.

Et dans tout ça : la puce ? Elle en a pensé quoi ? Et bien je crois pouvoir dire vu sa réaction en ouvrant le cadeau qu’elle l’a adoré ! Je ne sais pas si elle a l’occasion de jouer avec chez elle mais elle l’a préféré au papier cadeau et c’est déjà pas mal 😉 Sérieusement, quand les petits bras s’agitent, que les pieds tapent le sol, qu’il y a de petits cris et de grands yeux ouvert avec un énorme sourire, je crois pouvoir dire que ça plait 🙂

La voici chez elle avec son lapin, prise en photo par sa maman 🙂

img_8065 img_8066 img_8067

Encore bon anniversaire la puce ! Plein de bisous de nounou !

C’est la rentrée #2 : Bianca et Ella

Toujours pour la rentrée de la toupie, en plus du cartable, il lui fallait bien une nouvelle tenue 😉 Et alors là… Beaucoup plus compliqué… Ce n’est pas tant qu’aucun modèle ne me tente et qu’il n’existe pas 1001 patrons que je ne souhaite pas coudre pour ma chipie, mais j’ai du mal à mettre des robes ou jupes à la chipie à l’école. Elle qui adore courir dans tous les sens et qui est loin d’avoir des postures de petite fille (oui oui, un p’tit mec… genre sur le canapé, les jambes écartées et il ne lui manque plus que la bière et la main bien placée pour imaginer un mec devant un match de foot, la classe quoi !), sans compter que comme sa mère elle a parfois du mal a mettre un pied devant l’autre sans tomber, du coup une fois l’impasse faite sur les robes et les jupes ça commence à déjà sérieusement limiter les options. Je me suis donc rabattue sur une valeur sûre : Ella (déjà vu ici) et sur Bianca de Papillon et Mandarine qui m’avait fait de l’œil tout l’été 😉

DSC_0108

Commençons par parler d’Ella :

DSC_0174

Patron : Ella de Papillon et Mandarine

Taille : 4 ans rallongé en 5 ans

Fournitures :  Sergé de conton et popeline imprimé fleuri Tissus des Ursules

Modifications : patron rallongé

DSC_0175 DSC_0176 DSC_0181

Comme évoqué la première fois il s’agit d’un petit short passepoilé à revers avec ceinture et passants ornés de boutons. Un petit short bien girly donc.

Le patron ne comporte aucune difficulté particulière mais demande une grande minutie et une certaine patience avec notamment la ceinture intérieure à coudre entièrement à la main. D’ailleurs, j’avais oublié mais j’apporterai une petite modif au patron afin d’éviter de se prendre la tête pour coudre deux boutons… En effet, les boutons qui permettent de régler le dos élastiqué se cousent de part et d’autre des ouvertures laissées lors des assemblages des doublures ceintures entre elles, sauf qu’il est préférable à mon avis de coudre ces boutons AVANT de fermer la ceinture à la main car il ne vous reste plus que les fameuses petites ouvertures pour passer l’élastique pour sortir votre aiguille ce qui n’est pas évident pour coudre solidement un bouton et droit de surcroît… Avec un petit dessin ce sera surement plus clair 😉

fullsizerender

Ici on ferme la ceinture intérieure

fullsizerender-1

Et là on coud les boutons de part et d’autre des fentes avec pour seul passage de l’aiguilles les petites fentes où sortira l’élastique, pas pratique comme il ne faut piquer que l’épaisseur de la ceinture et non l’arrière du short, soit que la popeline et non la popeline plus le sergé.

img_6877

Et voici le résultat

Enfin, comme expliqué ci-dessus, j’ai dû allonger un peu le patron pour qu’il ne soit pas trop court. En effet la toupie a beau être fine elle est néanmoins plutôt grande pour la taille 4 ans mais j’avais peur que le 6 ans lui ne soit beaucoup trop large (d’autant qu’elle était déjà limite en taille 3 ans selon les mesures du patron). Je savais donc qu’il faudrait mixer deux tailles, dommage que le patron prévoit le 3 et non le 5 ans car entre une stature de 104 cm (pour le 4 ans) et 116 cm (pour le 6 ans) y’a quand même 12 cm d’écart entre les deux ce qui n’est pas négligeable. Ça serait la seule chose que j’aurai à dire sur ce patron que j’adore !!! Il est simple et accessible et surtout plein de détails plein de charme !

Passons maintenant à Bianca :

DSC_0187

Patron : Bianca de Papillon et Mandarine

Taille : 4 ans rallongé en 5 ans

Fournitures :  Popeline imprimé fleuri Tissus des Ursules

Modifications : patron rallongé

DSC_0192

DSC_0185

Comme je vous le disais, ce patron m’aura fait de l’œil tout l’été ! Et alors la version de Karine avec la dentelle a juste fini de me convaincre ! Je vous informe déjà que la prochaine risque fort de lui ressembler 😉

Bianca est donc une jolie blouse volantée qui se boutonne dans le dos (le patron propose également une version robe). Je trouve ce modèle plein de délicatesse et malgré mon aversion pour les fronces j’ai pris un réel plaisir à coudre ce modèle ! Comme pour Ella, le patron est plutôt simple à coudre et demande une certaine minutie afin de placer les fronces sur tout le tour de manière égale mais nécessite une certaine patience puisque ici aussi les finitions se font à la main (toutes les coutures des empiècements doublures).

De même ce modèle m’aura permis de tester une nouvelle fonctionnalité de ma surjeteuse : le roulotté ! Je ne sais pas vous mais pour moi c’est toujours un réel bonheur de tester une nouvelle fonctionnalité de ma MAC ou de ma surjeteuse et de constater le résultat ! J’ai eu quelques frayeurs quand il a fallut enlever le doigt mailleur (vous savez l’angoisse de vous demander si vous allez savoir le remettre par la suite !) mais ça a été comme sur des roulettes ! Et franchement le résultat : j’adore !!! Voilou pour la parenthèse.

Enfin comme pour Ella j’ai allongé la longueur de la blouse et pour les mêmes raisons qu’évoquées plus haut.

Maintenant place aux photos avec bouriquette en action 😉

DSC_0114 DSC_0125 DSC_0130 DSC_0131 DSC_0133 DSC_0134 DSC_0136

DSC_0137 DSC_0138

Et enfin le jour J ! (désolée pour la qualité)

IMG_6726 IMG_6736

Je conclurai ainsi : je n’ai certes testé que 4 modèles de Papillon et Mandarine (Ella, Bianca, Agatha et Piccadilly) mais ces patrons sont si bien travaillés et expliqués que malgré les niveaux de difficultés indiqués sur les pochettes ils se cousent vraiment facilement. On peut les croire compliqués tellement ils regorgent de jolis détails so girly mais non. C’est vraiment une marque que j’aime beaucoup et que je recommande, qu’importe le niveau. Quand les explications sont détaillées et si bien écrites y’a pas de soucis à avoir ! Alors merci Karine !!!!