Catégorie : Pour Elle

Zephyr ou ma première PRN

Ma première Petite Robe Noire ! J’en ai rêvé, Deer & Doe l’a fait 😉

En fait j’adore les robes, c’est un vêtement que j’aime beaucoup mais que je ne porte jamais car je n’ai jamais réussi à en trouver une qui me mette un tant soit peu en valeur 🙁 Les robes et moi ne sommes pas morphologiquement compatibles… Mais ça c’était avant ! Youhou !!!!

Bien que Zephyr propose une coupe plutôt près du corps, le fait que la taille soit plutôt haute règle un grand nombre de problèmes 😉

DSC_0058Zéphyr est donc une robe patineuse avec découpes princesse, sans manches et au choix avec une encolure ronde ou un décolleté en V et très facile à coudre !!! Un sacré bon point ! Le plus long aura été de coudre les bandes d’emmanchures et encolure car toutes les autres pièces s’assemblent en quelques minutes à la surjeteuse 🙂

DSC_0076

Patron : Robe Zéphyr de Deer & Doe

Taille : Taille 40 pour les empiècements haut et 42 à partir de la taille (tout rentre parfaitement sur un coupon de 180 cm, pas besoin de 200 😉 )

Fournitures :  Néoprène fin noir Little Fabrics

Modifications : j’ai remonté la taille et la poitrine de 1cm

DSC_0061 DSC_0069

????????????????????????????????????

DSC_0079

Zéphyr s’assemble donc très rapidement à la surjeuteuse, en plus les marges de coutures sont incluses et de 1cm, donc idéal ! Par contre concernant les bandes d’encolure et d’emmanchures j’ai préféré les coudre à la MAC avec un point élastique. En effet, les bandes une fois montées sont plutôt fines et les épaisseurs sont importantes du coup j’ai préféré jouer la sécurité et les assembler à la MAC. De plus, le Néoprène de Little Fabrics va très bien pour ce modèle car il a suffisamment d’élasticité.

Par contre j’avoue que je me suis bien énervée et que j’ai eu quelques problèmes avec l’encolure en V. Je n’en avais jamais cousue et j’ai eu un peu de mal avec le schéma du patron, il aurait peut être mérité un « schéma intermédiaire » pour les novices en encolure V comme moi. Mais je vous rassure, hormis ce petit « couac » personnel, les explications sont limpides et très bien rédigées 🙂 Nouveau challenge mais relevé ! Par contre la prochaine aura une encolure ronde hein 😉

DSC_0074

Lorsque j’ai essayé ma robe la première fois, je me suis aperçu que malgré la taille haute du modèle, il allait quand même falloir que je remonte la poitrine et la taille de 1cm. De même je n’ai pas voulu trop « charger » ma robe et je n’ai donc fait aucune surpiqûre, mais ça ne lui enlève rien je trouve.

DSC_0056 DSC_0082

Ce modèle m’a donc réconcilié avec les robes et j’envisage déjà d’en coudre d’autres, beaucoup d’autres 😉

Plus sérieusement, je pense que Zéphyr est un super modèle pour les personnes qui ne sont pas taillées comme des mannequins je dirai, toutes les petites imperfections sont gommées et elle met bien en valeur. Je n’ai pas une taille très marquée et pourtant elle semble plus marquée avec cette robe. Franchement j’adore !!!!!!

Un amour de Mélilot

Cela fait un petit moment que je ne vous ai pas présenté de réalisation couture. Entre ma reprise d’activité qui me prend beaucoup de temps, la fatigue et l’été qui a eu du mal à s’installer, j’avais un peu perdu toute motivation et enthousiasme à coudre ; j’ai facilement délaissé ma MAC au profit de mes aiguilles à tricoter, mais heureusement, grâce à ma sortie « bol d’air/Mojito party » avec ma Girafe adorée, tout est revenu !!! Que deviendrait-on sans ses amis ?! Cette journée m’aura reboostée à fond et permis de me mettre à ma Mélilot !

En fait tout à commencé quand Caroline (@aniline63) a annoncé sur IG fin mai qu’elle avait déniché une superbe pépite : deux cotonnades à carreaux lurex ! Une blanche et une grise.

J’ai immédiatement craqué sur la grise mais avant de me lancer et de commander un métrage approximatif j’ai réfléchit deux minutes (plutôt 30 secondes en fait) et le modèle s’est imposé quasi instantanément : une Mélilot de Deer & Doe ! Ce n’est pas comme si je n’avais pas déjà plusieurs patrons Deer & Doe et que je n’en avais encore jamais cousu un seul hum hum… Et ayant décidé de rationaliser un peu mes achats dernièrement (si si je vous jure !) je n’avais pas encore acheté ce patron (« tu n’achèteras que ce que tu couds vraiment »), c’était donc l’occasion ! De l’acheter mais surtout : de le coudre !!!!

Et quand Mélilot rencontre la superbe cotonnade de Caroline ça donne ça :

DSC_0046

Patron : Chemise Mélilot de Deer & Doe

Taille : Taille 40 pour le haut et 42 à partir de la taille

Fournitures :  Cotonnade grise à carreaux lurex, Aniline, boutons l’Atelier de la Création (Lyon)

Modifications : minime : pas de bouton sur le col

J’ai opté pour la version B de Mélilot. Cette chemise est superbe et je trouve qu’elle met parfaitement en valeur avec sa coupe cintrée et resserrée à la taille, ses poches plaquées, son côté asymétrique mais également j’adore son côté décontracté, ses revers de manches et son col mao ! Pour tout vous dire j’ai littéralement craqué sur ce modèle en découvrant le lancement de la collection avec les photos d’Emilie ! Elle était superbe ! Carrément canon même !!!!

DSC_0044 DSC_0045 DSC_0040 DSC_0038

Concernant sa réalisation au début j’ai été un peu étonnée des marges de couture de 1,5 cm mais j’ai vite compris pourquoi : les coutures anglaises ! Au début j’étais un peu sceptique et moyennement motivée pour me lancer mais finalement je ne regrette pas ! Je m’en faisais un peu une montagne mais finalement ce n’est rien à faire, c’est juste plus long, par contre niveau finitions : wahou ! En plus d’être très soignées, elles sont carrément pro ! Quelle satisfaction une fois terminée !!!!

Autre particularité, qui m’a surprise mais comme tout s’imbrique parfaitement pas de soucis : il faut coudre les ourlets avant d’assembler les devants et le dos, je n’y aurai jamais pensé mais là encore le rendu est top et le mini-ourlet : j’adore !

Enfin, petit détail mais qui pour moi a son importance : les boutons ! Ils sont nombreux et rapprochés mais j’adore ! Déjà esthétiquement mais surtout parce qu’il y a une chose que je déteste par dessus tout avec les chemisiers et qui fait que j’en porte de moins en moins alors que j’adore ça : le fait que selon la pose du moment un joli petit (méga) trou laisse apparaître notre soutien gorge ! C’est une chose que je déteste et qui m’oblige souvent à porter un top sous mes chemisiers, mais avec Mélilot aucun problème et rien que ça déjà lui confère toute mon admiration ! Pas de risque d’en dévoiler trop 🙂 En plus, ça aura été pour moi l’occasion de tester une des nombreuses options de ma MAC adorée : la pose des boutons !!!! Le bonheur !!!!! Moi qui ai horreur de coudre des boutons et vu le nombre de boutonnières à ce modèle, ma chemise aurait pu attendre un peu avant d’être portée 😉

Je n’ai testé que la version B mais selon moi elle ne présente pas de difficulté particulière, les explications sont bien écrites et la chemise ne nécessite aucune technique particulière hormis les fameuses coutures anglaises mais parfaitement détaillées. Et bien que les beaux jours s’installent doucement, je trouve cette version plus adaptée à ma morphologie, et à mon avis la version manches longues doit présenter plus de difficultés avec ses pattes de boutonnage et ses bracelets de manches (pour l’avoir expérimenté avec ma chemise Saphir, je vais attendre un peu avant de renouveler l’expérience !) mais être également plus chronophage.

DSC_0049

Vous connaissez cette sensation quand un petit vent s’engouffre sous vos vêtements et que ceux-ci vous caressent la peau telle une plume ? Et que vous en redemanderiez bien un peu ? Ce tissu est juste une tuerie !

DSC_0048

En plus de ça je suis plutôt satisfaite de mes raccords devant, même si ceux du côté le sont moins, pas grave 😉 C’est pas souvent que je m’aventure à coudre des carreaux alors je suis plutôt contente 🙂

DSC_0051 DSC_0052

Et alors ce dos !!! Long et échancré quand on a une silhouette comme la mienne c’est plutôt flatteur je trouve !

DSC_0053

Concernant le tissu, il s’agit donc d’une superbe cotonnade grise à carreaux lurex doré. Cette cotonnade n’est pas facile à couper, ni à coudre, mais alors quel bonheur à porter ! Elle est à la fois douce, fluide, si légère et agréable sur la peau, et cerise sur le gâteau : Made In France ! Merci Aniline pour cette pépite que tu nous as déniché !!!!

Et je terminerai par ceci : Je suis amoureuse !!!!! Comme je l’ai déjà dit, je suis très perfectionniste et donc une perpétuelle insatisfaite ! Mais pour une fois, j’avoue être très contente de cette réalisation, tant au niveau de la coupe que du tissu ;  j’ai eu très peur à cause du tissu en lui même et du mixe de tailles mais je pense que je porterai très souvent ma Mélilot !

L’Aristo Nouveau

Aujourd’hui je vous parle de l’Aristo. Vous me direz « oui on connait », « on l’a déjà vu », « c’est l’un des premiers patrons sorti par La Jolie GIrafe », oui d’accord mais pas tout à fait non plus 😉 En effet, depuis sa sortie il y a un peu plus d’un an, Nathalie n’a cessé de se perfectionner et c’est donc tout naturellement qu’elle a souhaité retravailler ses premiers patrons, ses premiers tracés, afin de nous proposer un rendu plus professionnel. Moi je dis : bravo !!!! Chapeau m’dame !!!! Aussi, quand elle m’a proposé de tester cette nouvelle mouture de l’Aristo, j’ai immédiatement accepté 😉

Comme pour le premier que je me suis cousu j’ai aimé la simplicité et la rapidité de ce modèle, tout comme le fait que ce haut soit à la fois super confortable et chaud grâce au molleton, mais aussi, chose importante dans ma nouvelle activité : j’adore ses manches 3/4 !!!! Super pratique quand on s’occupe de petits bouts 😉

DSC_0528

L’Aristo Nouveau tient en plus compte de différents retours que Nathalie a eu et donc à été quelque peu modifié quant à sa première version. Si c’est pas du professionnalisme ça !!! La taille est du coup un peu plus ajustée ce qui lui donne encore plus de charme je trouve.

Egalement, comme pour la plupart de ses patrons, je dois mixer plusieurs tailles, et là bonheur !!! Elle a ajouté des repères pour justement faire les changements de taille au bon endroit !!! Le top quoi ! Bon, tout ne pouvant être parfait, j’ai quand même juste eu un petit problème à cause des poches qui se trouvent justement pile dans cette zone, mais grâce au molleton j’ai pu tricher un peu et du coup pas de soucis 😉

Voici donc mon nouvel Aristo :

DSC_0532 DSC_0534 DSC_0641 DSC_0642

Patron : L’Aristo , ODV Patron (La Jolie Girafe)

Taille : Mix de la taille M pour le haut et L à partir de la taille

Fournitures :  Molleton anthracite et popeline imprimée de chez Tissus des Ursules (Villefranche sur Saône – 69)

Modifications : aucune

Oui la qualité des photos n’est pas exceptionnelle mais je tente une nouvelle approche pour me photographier grâce à ma planche à repasser, soyez indulgents, je vous promets d’y travailler 🙂 Et de dos j’aurai dû évité de garder les mains dans les poches car non il n’est pas moulant, j’ai juste tiré dessus avec mes mains dans les poches… Oui, je peux vraiment mieux faire lol Ces poches qui d’ailleurs sont purement esthétiques et qui sont l’un des atouts charme de ce modèle ne sont bien évidement pas conçues pour transporter un portable ou des clés hein 😉 C’est comme pour les costards de ces messieurs : rien dans les poches au risque de les déformer 😉

Enfin, en plus d’avoir retravaillé ses tracés, Nathalie a également entièrement repensé la mise en page de ses cahiers techniques et là aussi elle m’a conquise. C’est vrai que quand on connait déjà un modèle et qu’on le fait une nouvelle fois on a tendance parfois à survoler un peu les explications en se repérant juste sur les grandes phases d’avancement. Et bien cette nouvelle mise en page permet à l’œil de se fixer et se repérer beaucoup plus facilement, ce que j’aime beaucoup. Je conclurai par ceci : bravo Nath pour ce boulot !!! Et merci pour ta confiance 🙂

Encore une fois, cet Aristo ne sera pas le dernier je vous le dis 😉

L’inédit…

Je dois dire que j’aime beaucoup ce nom… « L’inédit »… A la fois plein de mystère et de promesses. L’inédit était donc idéal pour reprendre le chemin de mon blog ; pour vous présenter le tout nouveau modèle de Nathalie (alias La Jolie Girafe) que j’ai eu l’occasion de tester ! Une première pour moi, de l’inédit quoi 😉

D’ailleurs je me souviens parfaitement du jour où Nathalie me l’a proposé, j’étais en pleine formation de sauveteur secouriste du travail et heureusement le défibrillateur n’était pas loin ! « Quoi ?! C’est pas possible elle s’est gouré de destinataire » ! Depuis que Nathalie propose ses patrons je rêve littéralement qu’elle me demande d’en tester un ! J’adore tous ses modèles donc en plus il n’y avait quasi aucune chance que si un jour elle me le propose je n’accepte pas ! Et donc voilà comment tout a commencé…

Du coup, pour un tel « honneur », je me suis fait plaisir en commandant un joli molleton chez The Sweet Mercerie ! Ma toute première commande chez eux ! J’adore leurs tissus !!!! Ils ont de très jolies choses dans des matières très sympa et qui ne ressemblent pas à ce que l’on a l’habitude de trouver dans le coin.

Bref, trêve de bavardage, voici ma version de l’Inédit :

IMG_0915 IMG_0927 IMG_0921 IMG_0922 IMG_0918

« Quoi ? Mais on voit rien ?! Elle rigole avec ses photos ?!!! »

Patience…

Il s’agit d’un patron proposant une version sweet ou robe, unicolore ou bicolore, bref rien que là vous avez déjà 4 versions différentes avec le même patron ! Non mais franchement, c’est pas trop génial ça ? L’originalité du modèle repose selon moi sur son encolure peu classique, et comme à chaque fois Nathalie a parfaitement su selon moi allier matière confortable (molleton) et féminité (on n’est pas obligé de ressembler à un sac à patate en molleton !). Je dirai donc féminin et douillet !!!! Au top quoi ! Comme pour un autre de ses modèles que j’adore : l’Aristo.

Comme vous pouvez le constater, je suis partie sur la version robe (attention il va pleuvoir !!!) bicolore (oui j’ai tout misé sur les empiècements noirs pour affiner un peu ma silhouette… oups…). Le haut de la robe est taillé sur un M et dès les hanches j’ai élargi sur un L. La seule modification que j’ai apporté est d’avoir rajouté 3 cm de longueur de robe pour mon mètre 65 et d’avoir gardé les manches longues pour la robe (qu’est-ce que vous voulez… Je suis une méga frileuse, on ne se refait pas !!!!)

Concernant les explications, rien à re-dire, comme toujours, c’est à la fois simple et clair, qu’il s’agisse du cahier technique ou du cahier d’ajustement que Nathalie a réalisé afin de modifier la taille du patron. La version robe est très simple à réaliser et en traînant un peu (je ne fais pas partie de ces couturières qui cousent plus vite que leur ombre hein), il m’aura fallut 4h pour la réaliser.

IMG_0939 IMG_0943 IMG_0946 IMG_0945 IMG_0950 IMG_0947

Patron : L’Inédit, ODV Patron

Fournitures : Molleton gratté écru imprimé lignes abstraites et molleton noir The Sweet Mercerie

Modification : 3 cm de longueur de plus à la robe.

Je vous invite à aller découvrir les différentes versions de Nathalie mais également des autres testeuses par ici :

La chef’taine : https://www.lajoliegirafe.com/blog/

Anne-Sophie : http://littlesomething.canalblog.com

Alice : http://mespetitescoutures.com

Pauline : http://bypopolipo.blogspot.fr

Céline : http://www.troizetoiles.fr

Christine : http://www.lacouturedemam.com

Emilie : http://lesfilsdemilie.net

Enfin, encore merci Nathalie ! Merci d’avoir pensé à moi, de me l’avoir proposé et de m’avoir fait confiance ! Tu peux recompter sur moi quand tu veux 😉

L’Aristo ou comment porter élégamment le molleton

Quand Nathalie, alias La jolie Girafe, sort un nouveau patron, je craque immanquablement ! C’est déjà le 3ème qu’elle sort depuis le mois de décembre et j’ai encore une fois craqué dessus ! Entre son col bi-matière, ses manchettes mousquetaire, sa coupe et ses poches contrastantes, Nathalie a encore tapé dans le mille concernant mes attentes 😉 Tout le charme de ses modèles réside selon moi dans ces petites touches, à la fois simples et féminines qui font toute la différence et qu’on ne trouve nulle part ailleurs !

DSC_0961 (suite…)