Étiquette : papillon et mandarine

C’est la rentrée #2 : Bianca et Ella

Toujours pour la rentrée de la toupie, en plus du cartable, il lui fallait bien une nouvelle tenue 😉 Et alors là… Beaucoup plus compliqué… Ce n’est pas tant qu’aucun modèle ne me tente et qu’il n’existe pas 1001 patrons que je ne souhaite pas coudre pour ma chipie, mais j’ai du mal à mettre des robes ou jupes à la chipie à l’école. Elle qui adore courir dans tous les sens et qui est loin d’avoir des postures de petite fille (oui oui, un p’tit mec… genre sur le canapé, les jambes écartées et il ne lui manque plus que la bière et la main bien placée pour imaginer un mec devant un match de foot, la classe quoi !), sans compter que comme sa mère elle a parfois du mal a mettre un pied devant l’autre sans tomber, du coup une fois l’impasse faite sur les robes et les jupes ça commence à déjà sérieusement limiter les options. Je me suis donc rabattue sur une valeur sûre : Ella (déjà vu ici) et sur Bianca de Papillon et Mandarine qui m’avait fait de l’œil tout l’été 😉

DSC_0108

Commençons par parler d’Ella :

DSC_0174

Patron : Ella de Papillon et Mandarine

Taille : 4 ans rallongé en 5 ans

Fournitures :  Sergé de conton et popeline imprimé fleuri Tissus des Ursules

Modifications : patron rallongé

DSC_0175 DSC_0176 DSC_0181

Comme évoqué la première fois il s’agit d’un petit short passepoilé à revers avec ceinture et passants ornés de boutons. Un petit short bien girly donc.

Le patron ne comporte aucune difficulté particulière mais demande une grande minutie et une certaine patience avec notamment la ceinture intérieure à coudre entièrement à la main. D’ailleurs, j’avais oublié mais j’apporterai une petite modif au patron afin d’éviter de se prendre la tête pour coudre deux boutons… En effet, les boutons qui permettent de régler le dos élastiqué se cousent de part et d’autre des ouvertures laissées lors des assemblages des doublures ceintures entre elles, sauf qu’il est préférable à mon avis de coudre ces boutons AVANT de fermer la ceinture à la main car il ne vous reste plus que les fameuses petites ouvertures pour passer l’élastique pour sortir votre aiguille ce qui n’est pas évident pour coudre solidement un bouton et droit de surcroît… Avec un petit dessin ce sera surement plus clair 😉

fullsizerender

Ici on ferme la ceinture intérieure

fullsizerender-1

Et là on coud les boutons de part et d’autre des fentes avec pour seul passage de l’aiguilles les petites fentes où sortira l’élastique, pas pratique comme il ne faut piquer que l’épaisseur de la ceinture et non l’arrière du short, soit que la popeline et non la popeline plus le sergé.

img_6877

Et voici le résultat

Enfin, comme expliqué ci-dessus, j’ai dû allonger un peu le patron pour qu’il ne soit pas trop court. En effet la toupie a beau être fine elle est néanmoins plutôt grande pour la taille 4 ans mais j’avais peur que le 6 ans lui ne soit beaucoup trop large (d’autant qu’elle était déjà limite en taille 3 ans selon les mesures du patron). Je savais donc qu’il faudrait mixer deux tailles, dommage que le patron prévoit le 3 et non le 5 ans car entre une stature de 104 cm (pour le 4 ans) et 116 cm (pour le 6 ans) y’a quand même 12 cm d’écart entre les deux ce qui n’est pas négligeable. Ça serait la seule chose que j’aurai à dire sur ce patron que j’adore !!! Il est simple et accessible et surtout plein de détails plein de charme !

Passons maintenant à Bianca :

DSC_0187

Patron : Bianca de Papillon et Mandarine

Taille : 4 ans rallongé en 5 ans

Fournitures :  Popeline imprimé fleuri Tissus des Ursules

Modifications : patron rallongé

DSC_0192

DSC_0185

Comme je vous le disais, ce patron m’aura fait de l’œil tout l’été ! Et alors la version de Karine avec la dentelle a juste fini de me convaincre ! Je vous informe déjà que la prochaine risque fort de lui ressembler 😉

Bianca est donc une jolie blouse volantée qui se boutonne dans le dos (le patron propose également une version robe). Je trouve ce modèle plein de délicatesse et malgré mon aversion pour les fronces j’ai pris un réel plaisir à coudre ce modèle ! Comme pour Ella, le patron est plutôt simple à coudre et demande une certaine minutie afin de placer les fronces sur tout le tour de manière égale mais nécessite une certaine patience puisque ici aussi les finitions se font à la main (toutes les coutures des empiècements doublures).

De même ce modèle m’aura permis de tester une nouvelle fonctionnalité de ma surjeteuse : le roulotté ! Je ne sais pas vous mais pour moi c’est toujours un réel bonheur de tester une nouvelle fonctionnalité de ma MAC ou de ma surjeteuse et de constater le résultat ! J’ai eu quelques frayeurs quand il a fallut enlever le doigt mailleur (vous savez l’angoisse de vous demander si vous allez savoir le remettre par la suite !) mais ça a été comme sur des roulettes ! Et franchement le résultat : j’adore !!! Voilou pour la parenthèse.

Enfin comme pour Ella j’ai allongé la longueur de la blouse et pour les mêmes raisons qu’évoquées plus haut.

Maintenant place aux photos avec bouriquette en action 😉

DSC_0114 DSC_0125 DSC_0130 DSC_0131 DSC_0133 DSC_0134 DSC_0136

DSC_0137 DSC_0138

Et enfin le jour J ! (désolée pour la qualité)

IMG_6726 IMG_6736

Je conclurai ainsi : je n’ai certes testé que 4 modèles de Papillon et Mandarine (Ella, Bianca, Agatha et Piccadilly) mais ces patrons sont si bien travaillés et expliqués que malgré les niveaux de difficultés indiqués sur les pochettes ils se cousent vraiment facilement. On peut les croire compliqués tellement ils regorgent de jolis détails so girly mais non. C’est vraiment une marque que j’aime beaucoup et que je recommande, qu’importe le niveau. Quand les explications sont détaillées et si bien écrites y’a pas de soucis à avoir ! Alors merci Karine !!!!

Sa veste Agatha

Lorsque j’ai commencé à coudre, un des premiers modèles que je rêvais de coudre était la veste Agatha de Papillon et Mandarine ; une jolie veste mi-saison à biais contrastant.

Cette année je me suis lancée ! La toupie grandissant, je n’avais pas envie de devoir à nouveau lui acheter une veste par dépits plus d’autre chose… Comme toujours j’ai imaginé le modèle de 1001 façons avant de finalement me fixer sur les couleurs de sa futures garde-robe printemps été 2016, à savoir blanc, marine et fushia 🙂

DSC_0495

Patron : Veste Agatha de Papillon et Mandarine

Taille : 4 ans pour ma toupie qui porte du 5 ans du commerce et mesure 104cm

Fournitures :  Gabardine bleue marine (d’une qualité incroyable !!!!!!!!!), matelassé France Duval Stalla et satin de coton fushia (pour les manches et la doublure col) de chez Little Fabrics et biais Liberty Capel Fushia de chez Mamzelle Fourmi

Modifications : aucune

Je suis amoureuse de cette veste ! D’ailleurs je crois qu’il s’agit d’une des pièces dont je suis la plus fière alors qu’en fait le modèle est réellement très simple à réaliser ! … Enfin en partie, j’avoue que la pose de biais sur les martingales m’aura donné quelques sueurs froides… Et j’ai compris du coup pourquoi on en trouve tellement avec du passepoil à la place 😉

Sur cette photo c’est dommage, la veste ne tient pas très bien sur son cintre mais je vous assure que les coutures sont à niveau entre les deux côtés 😉

C’est parti pour l’avalanche de photos ! De quoi voir cette petite veste sous tous les angles 😉 (pas toujours évident de se décider sur le choix des photos lol)

DSC_0114 DSC_0124 DSC_0152 DSC_0156 DSC_0447 DSC_1026 DSC_1041 DSC_1043 DSC_1044

Cette veste aura en plus été rapide à réaliser et j’espère pouvoir la transformer en petit manteau cet hiver 🙂 Et avis aux débutantes : vous pouvez vous lancer !

 

Ella et Marie…

… Ou la tenue maudite…

Deux ans que je rêvais de réaliser le short Ella de Papillon et Mandarine, du coup cet été, il était tout en haut de ma to-do-list, d’autant que j’avais dans mon stock de quoi le réaliser, donc aucune excuse pour ne pas m’y mettre.

Ce modèle est à la fois simple à réaliser et plein de promesses : les poches et la ceinture passepoilés, les revers, ces petits boutons… Pleins de petits détails qui en font tout son charme !

DSC_0701 DSC_0696 DSC_0697 DSC_0698 DSC_0702 DSC_0707 DSC_0708

Patron : Ella, Papillon et Mandarine réalisé en 4 ans

Fournitures : Tissu jean blanc de Mondial Tissus et Liberty Mitsi gris clair Stragier (de nouveau dispo en pré-vente !!! Mon chouchou adoré !!!!)

Modification : aucune.

Et pour aller avec ce petit short il me fallait un petit haut plutôt simple. Mon choix s’est donc porté sur la blouse Marie de Citronille qui m’a d’ailleurs permis de tester un nouveau point broderie de ma machine pour l’ourlet 😉 J’aime beaucoup le résultat !

DSC_0710 DSC_0712 DSC_0715

Patron : Marie de Citronille réalisée en 4 ans

Fournitures : Piqué de coton rose Les Coupons Saint Pierre (merci à mon papa de me rapporter mes commandes d’ailleurs !!!)

Modification : aucune.

Cette petite tenue claire et estivale j’en avais rêvé, mais malheureusement, elle n’a été que très peu portée… Et surtout impossible à prendre en photo ! Par trois fois j’ai voulu prendre en photo la toupie alors qu’elle la portait toute fière… C’était sans compter la chute qui lui a déchiré le frein et tout le sang qui s’est écoulé jusqu’à en recouvrir la moitié de la blouse (que par miracle j’ai réussi à sauver), la luxation de sa dent et le petit tour aux urgences et chez le dentiste, la Danette au chocolat… Bref, après plusieurs tentatives j’en ai conclu qu’il ne devrait pas y avoir de photo porté… Du moins pour le moment car la toupie est tellement grignette que la tenue devrait encore lui aller l’été prochain 😉

Une Piccadilly en mode écossaise

Lorsque j’ai commencé à tricoter mon petit pull rouge, j’avais dans l’idée de coudre un petit short en jean pour aller avec. Mais c’était sans compter sur mon petit tour au Liseron 😉 Quand j’ai vu ce tartan, j’ai immédiatement craqué !!! Il s’est tout naturellement imposé pour aller avec mon tricot, de même que le modèle ! Ni une ni deux, à peine de retour de ma petite virée lyonnaise, j’ai immédiatement commandé le patron de la jupe Piccadilly de Papillon et Mandarine.

jupe tartan1

Me voici donc lancée ! Patron décalqué rapidement, un coup de ciseaux et surtout de surjeteuse ! C’est vrai que c’est quand même super agréable et rapide 🙂

jupe tartan

Quelques petits plis et surtout, premier challenge de ce type à relever : faire de jolis raccords ! C’est étonnant comme certaines choses ne nous viennent pas à l’esprit immédiatement… J’aurai pu y penser en achetant mon tissu, mais non, c’est une fois derrière ma table en train de tracer les contours de mon patron que j’ai réalisé que j’avais peut être été un peu optimiste et surtout ambitieuse de croire qu’il ne me faudra pas plus de deux heures pour réaliser cette jupette 😉 … Heureusement, ça s’est relativement bien passé. Ca m’a pris un peu plus de temps que d’habitude pour former les différents plis de la jupe mais les raccords tombent très bien. Le seul hic aura été au moment d’assembler les deux demi-devants et l’arrière de la jupe… J’ai beau avoir tenté d’y faire attention lors de la coupe, il y a eu un léger décalage d’un centimètre entre l’arrière et les deux autres parties de la jupe pour tomber proprement. Heureusement, j’avais chois une taille 3 ans pour ce modèle, du coup j’ai pu couper le surplus de tissu de mes deux demi-devants sans soucis et sans peur que ma jupe ne devienne trop courte 🙂 J’avoue que j’ai eu un peu peur à ce moment là… Mais tout est bien tombé 🙂

jupe tartan2

Ensuite pose d’un petit biais en satin noir sur la parmenture et pour l’ourlet et c’était presque terminé. Contrairement au modèle original, j’ai choisi de faire la jupe sans son magnifique noeud. Ce noeud est ce qui m’a fait craqué sur ce modèle la première fois que je l’ai vu mais comme ma jupe devait aller avec mon petit pull rouge lui-même déjà pourvu d’un noeud j’avais peur que ça fasse beaucoup trop ! Genre oeuf de Pâques !

jupe tartan4

Aussi, pour fermer la jupe, j’ai opté pour une patte kilt en cuir noir et je ne regrette pas. J’aurai l’occasion de refaire cette jupe avec son noeud, et je trouve cette petite patte très jolie avec ce tissu et plus appropriée.

jupe tartan3

La jupe est un tout petit peu grande mais au moins elle durera toute la saison 🙂

Edit du 17 octobre 2014 : mon petit pull rouge est sauvé 🙂 Pour en savoir plus c’est par ici.

Par contre pour une photo de la tenue complète portée il va falloir être un peu patients car je n’ai pas réussi à avoir mieux que les photos ci-dessous et en plus avec mon portable… Faut croire que la Mini en a marre d’être paparazzée 😉

jupe tartan7