Autre

Une goutte d’eau dans le désert…

… qui je l’espère aidera la source à ne pas se tarir mais au contraire à jaillir et devenir abondante…

Il y a quelques mois, lors d’un échange avec 3 étoiles, cette dernière m’informait qu’elle connaissait une bloggeuse qui habitait près de chez moi, Lisa du blog Hop Hop Hop Créa.

Quelques jours plus tard, lors d’une pause blogguesque au bureau (oui, certains font des pauses café ou cigarette, ben moi je fais des pauses blogguesques), j’ai décidé d’aller jeter un œil au blog de Lisa que je n’avais pas encore visité et pourquoi pas prendre contact avec elle par la suite. Sauf que je ne m’attendais pas à ce que j’ai lu… Au bout de quelques minutes je fondais en larme derrière mon écran d’ordinateur, Lisa venant de publier un article où elle se confiait sur sa maladie et son combat. Cela m’a beaucoup touchée, d’autant que quelques jours auparavant j’étais tombée par hasard sur un autre blog pour lequel j’avais eu un gros coup de coeur et qu’en remontant au fil de ses posts, j’avais appris que cette jeune maman de 30 ans laissait une petite fille de 8 mois, quelques mois seulement après avoir appris qu’elle souffrait d’un cancer…

Suite à cela, je n’ai pas osé prendre contact avec Lisa… Pour lui dire quoi ? Que son message m’avais profondément touchée, que suite à ces différentes lectures, je me sentais moi aussi vulnérable ? Qu’à 30 ans j’avais trop peur que ma vie bascule aussi ? Mais également que dire à une personne qui se livre ainsi ? Qu’on est touché ? Qu’on est désolé d’apprendre ça et qu’on lui souhaite plein de bonnes choses ? Sans pour autant sombrer dans la niaiserie et la banalité ? De même, en lui adressant un message compatissant, ne risquais-je pas de lui renvoyer à la figure sa maladie ? Elle s’était livrée, oui, mais souhaitait-elle pour autant recevoir des jours plus tard un message d’une inconnue lui renvoyant cette fatalité au visage ? De même, fallait-il occulter ce point et paraitre distante et froide alors  qu’elle avait eu le courage d’en parler à tous ? Cela aurait semblé cruel. Du coup, je n’ai pas su quelle attitude adopter, aussi j’ai préféré de pas prendre contact avec elle… Et j’avoue le regretter…

Quelques semaines plus tard, je nous revoie Monsieur, la Mini et moi, nous venions de passer un superbe après-midi à jouer au mini golf quand nous nous sommes installé à la terasse du bar pour boire une bière et qu’en attendant que nos consommations arrivent et que Monsieur finisse de contempler la voiture de collection du propriétaire, je me suis connectée sur Instagram. C’est à ce moment que je suis tombée sur une publication de 3 étoiles nous informant du décès de son amie Lisa.

Aujourd’hui, la maman de Lisa a repris son blog, créé une association et lancé un appel à la solidarité et l’initiative me plais beaucoup. Il s’agit de coudre des poches à morphine plus gaies que les sacoches aujourd’hui noires fournies par l’hôpital. Voici les mots de sa maman qui seront plus parlant que les miens :

Aujourd’hui, les sacoches pour pompes à morphine, c’est ça……

sacoche moche

Avec votre aide, ça peut devenir ça:

sacoches pam

Apporter un peu de légèreté…à un moment de la vie où tout est plutôt grave…

Avec Nath, vice présidente de l’association « M la Vie avec Lisa », on aimerait que toutes les petites cousettes de la blogosphère, sensibles à la lutte qu’a menée Lisa (et que mènent encore aujourd’hui beaucoup trop d’enfants, ados ou jeunes adultes contre les cancers), libèrent leur créativité et cousent, elles aussi, quelques sacoches, gaies et colorées, dans l’esprit des créations de Lisa….

Ces sacoches seront offertes, au nom de l’association,  au Centre Léon Bérard, à Lyon.

Il y a quelques contraintes de matériaux, de dimensions, bien sûr. Un sacoche a été testée avec succès par le service d’hygiène du CLB … Les soignants ont accueilli ce projet avec bonheur et attendent avec impatience  les « belles sacoches « !

Notre pari est que, chaque cousette réalise une ou deux sacoches, les envoie au siège de l’association, et surtout avertisse ses copines « cousettes » par tout moyen (blog, mail, courrier) qu’elles peuvent en faire autant….

Un tutoriel est disponible sur demande.

Et bien voilà, j’ai reçu il y a quelques jours le tuto et j’espère pouvoir rapidement m’y mettre. J’aime beaucoup cette initiative. On voudrait parfois aider, sans trop savoir comment et là même si ce n’est effectivement pas grand chose, je me dis que ça peut être une bonne idée. J’espère être à la hauteur, pouvoir régulièrement en envoyer à l’association et surtout que nous seront nombreuses 🙂

3 thoughts on “Une goutte d’eau dans le désert…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *