Lorsque j’ai commencé à tricoter mon petit pull rouge, j’avais dans l’idée de coudre un petit short en jean pour aller avec. Mais c’était sans compter sur mon petit tour au Liseron 😉 Quand j’ai vu ce tartan, j’ai immédiatement craqué !!! Il s’est tout naturellement imposé pour aller avec mon tricot, de même que le modèle ! Ni une ni deux, à peine de retour de ma petite virée lyonnaise, j’ai immédiatement commandé le patron de la jupe Piccadilly de Papillon et Mandarine.

jupe tartan1

Me voici donc lancée ! Patron décalqué rapidement, un coup de ciseaux et surtout de surjeteuse ! C’est vrai que c’est quand même super agréable et rapide 🙂

jupe tartan

Quelques petits plis et surtout, premier challenge de ce type à relever : faire de jolis raccords ! C’est étonnant comme certaines choses ne nous viennent pas à l’esprit immédiatement… J’aurai pu y penser en achetant mon tissu, mais non, c’est une fois derrière ma table en train de tracer les contours de mon patron que j’ai réalisé que j’avais peut être été un peu optimiste et surtout ambitieuse de croire qu’il ne me faudra pas plus de deux heures pour réaliser cette jupette 😉 … Heureusement, ça s’est relativement bien passé. Ca m’a pris un peu plus de temps que d’habitude pour former les différents plis de la jupe mais les raccords tombent très bien. Le seul hic aura été au moment d’assembler les deux demi-devants et l’arrière de la jupe… J’ai beau avoir tenté d’y faire attention lors de la coupe, il y a eu un léger décalage d’un centimètre entre l’arrière et les deux autres parties de la jupe pour tomber proprement. Heureusement, j’avais chois une taille 3 ans pour ce modèle, du coup j’ai pu couper le surplus de tissu de mes deux demi-devants sans soucis et sans peur que ma jupe ne devienne trop courte 🙂 J’avoue que j’ai eu un peu peur à ce moment là… Mais tout est bien tombé 🙂

jupe tartan2

Ensuite pose d’un petit biais en satin noir sur la parmenture et pour l’ourlet et c’était presque terminé. Contrairement au modèle original, j’ai choisi de faire la jupe sans son magnifique noeud. Ce noeud est ce qui m’a fait craqué sur ce modèle la première fois que je l’ai vu mais comme ma jupe devait aller avec mon petit pull rouge lui-même déjà pourvu d’un noeud j’avais peur que ça fasse beaucoup trop ! Genre oeuf de Pâques !

jupe tartan4

Aussi, pour fermer la jupe, j’ai opté pour une patte kilt en cuir noir et je ne regrette pas. J’aurai l’occasion de refaire cette jupe avec son noeud, et je trouve cette petite patte très jolie avec ce tissu et plus appropriée.

jupe tartan3

La jupe est un tout petit peu grande mais au moins elle durera toute la saison 🙂

Edit du 17 octobre 2014 : mon petit pull rouge est sauvé 🙂 Pour en savoir plus c’est par ici.

Par contre pour une photo de la tenue complète portée il va falloir être un peu patients car je n’ai pas réussi à avoir mieux que les photos ci-dessous et en plus avec mon portable… Faut croire que la Mini en a marre d’être paparazzée 😉

jupe tartan7

5 comments on “Une Piccadilly en mode écossaise”

  1. Je te le redis, elle est superbe cette jupe !! J’adore le modèle, le tissu et ta patte de Kilt ! En effet, quelle bonne idée !!
    Et ta princesse est trop trop mimi dans ce petit ensemble !!

    • Merci c’est gentil ! C’est marrant mais avant de tracer le tour du patron je n’y avais pas pensé !!! Et là je me suis maudite toute seule !!! lol J’ai juste eu un peu peur avec les deux demi-devants qui étaient légèrement plus longs que le derrière à cause des raccords mais finalement, j’ai ajusté et c’est tombé niquel 🙂

  2. Bonjour,
    Bravo pour cette jolie jupe ; il se trouve que j’en ai une à faire en Tartan aussi avec ce patron ! Me diriez-vous où vous avez trouvé où vous avez trouvé votre attache ? Elle est très sympa, plus moderne qu’une attache classique pour kilt…
    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *